02/04/2015

Interview

J’ai voulu découvrir le groupe Arc en Ciel ainsi que le métier d’Aide médico-psychologique.

Manon D : « A partir de quel âge les jeunes vont en Arc en Ciel ? »

Sabrina L : « Les jeunes d’Arc en Ciel font partie du groupe scolaire. Le groupe scolaire accueille des enfants de 3 à 12 ans mais certains jeunes ont plus de 12 ans.  

L’accueil se fait en fonction des difficultés qu’ils rencontrent. »

MD : « Quel âge ont les jeunes d’Arc en Ciel ? »

SL : « Les jeunes d’Arc en Ciel ont entre 5 et 15 ans. »

MD : «  Pourquoi avez-vous appelé cette classe Arc en Ciel ? »

SL : « Nous cherchions un nom pour le groupe et ce n’était pas facile. Le mot Arc en Ciel est venu d’un comme un accord avec l’équipe et les jeunes. Ensuite, Sophie nous a fait un jolie Arc en Ciel qu’elle a peint sur notre mur et notre porte. »

MD : « Que faites-vous dans la classe ? »

SL : « Dans la classe, nous accueillons les enfants du groupe et leur proposons différentes activités comme le travail sur tablette, la bibliothèque, l’atelier cuisine, la musicothérapie avec Laurence, des sorties éducatives, une activité serre, de la piscine et des jeux psychomoteurs. Des temps calmes sont aussi proposés pour que chaque jeune puissent évoluer à son rythme et selon sa fatigabilité. »

MD : « Est- ce que vous travaillez comme nous ? »

SL : « Non, nous travaillons différemment des groupes de classe. »

MD : « C’est quoi ton métier ? »

SL : « Mon travail est celui d’Aide Médico Psychologique (AMP). »

MD : « Est-ce que tu aimes ton métier ? »

SL : « J’aime mon travail. »

MD : « Pourquoi as-tu choisi de travailler en Arc en Ciel ? »

SL : « J’ai choisi de travailler sur ce groupe pour être avec des jeunes enfants. »

MD : « Est-ce que ton travail te semble difficile ? »

SL : «  Oui, ce travail demande beaucoup de patience, d’adaptation et d’observation des jeunes afin de permettre à chacun d’évoluer dans le bien être et d’être accompagné au mieux. »

 

 arc-en-ciel.jpg

 

 

                                                           Manon D.

     

Les commentaires sont fermés.